Prédictions et opinions d’experts sur l’édition numérique

Prédictions et opinions d’experts sur l’édition numérique


Prediction et opinion d'experts

En développant de nouvelles fonctionnalités pour nos outils de publication numérique (qui permettent de passer du magazine papier au magazine numérique), nous ne cessons jamais de réfléchir aux nouveaux challenges que les éditeurs rencontrent aujourd’hui, ainsi qu’à l’évolution futur du magazine numérique. A l’écoute de nos partenaires, nous leur avons demandé quelles étaient leurs prédictions, leurs ambitions et leur retour d’expérience sur le futur de la presse en numérique.

Dans le cadre de cet article, nous avons demandé à nos partenaires :

  1. Quelles sont les dernières nouveautés dans le domaine de l’édition ?
  2. Quelles sont les tendances du magazine numérique ?
  3. Quel sera le visage de l’édition numérique dans un, deux, ou cinq ans ?

Voici ci-dessous le résultat de nos recherches et du retour de nos clients.

Qualité, rentable, automatique, social et mobile

sde

Parmi leur retour et réflexion autour de ce sujet, nous avons trouvé 5 thématiques communes.

  1. Le mobile doit rapporter des résultats et un retour sur investissement

“Aujourd’hui, les éditeurs regrettent leurs investissements passés peu efficaces. Il faut maintenant qu’ils entrent dans une certaine maturité pour obtenir des résultats. Le mobile doit pouvoir gérer des datas (pour offrir des services), valoriser l’immersion “richmédia” (émotionnel), intégrer des dispositifs d’achat (pour générer un retour sur investissement), permettre un partage du savoir, et pouvoir se lire sur toutes les plateformes.Arzhur Caouissin, consultant

Les éditeurs ont toujours du mal à définir leurs business modèles et doivent donc toujours se renouveler.  Beaucoup ont compris qu’ils n’étaient pas intéressant de proposer des contenus coûteux gratuits alors que de plus en plus de contenus payants apparaissent.” Christian Graf, CeeQoo

“Aujourd’hui le numérique n’est pas une priorité, car les versions papier restent à ce jour la plus grande source de revenus. Le numérique représente un investissement humain et financier non négligeable. Et force est de constater, à de rares exceptions près, que le retour financier n’est pas à la hauteur des investissements. Par conséquent, certaines initiatives numériques sont trop timides, balancées d’une part entre le besoin et la nécessité d’exister, et d’autre part la réalité financière de ce genre de projet.” Alain Collard, e-concept.

  1. Le processus éditorial doit changer

“Le futur challenge : avoir des processus de production de contenus financièrement tenables, proposer du contenu parfaitement en adéquation  avec les attentes des lecteurs, le tout dans des applications rapides et simples. Pour ce faire, les éditeurs devront se considérer comme partenaires et plus uniquement concurrents. Leurs processus de travail actuels s’inspirent encore trop  des processus papier.” Alain Collard

“ Pour répondre aux attentes des lecteurs, les éditeurs numériques doivent revoir leurs méthodes de travail. Le public veut créer son propre magazine à partir de plusieurs sources d’informations. Les éditeurs devraient donc offrir des flux de news qui puissent s’afficher dans une belle interface graphique”.  Arzhur Caouissin

  1. Les lecteurs demandent une meilleure expérience utilisateurs.

“Les nouveaux supports numériques permettent de créer de nouvelles expériences de lecture et de navigation. Mais souvent ces opportunités concernant le design en restent au niveau du gadget.” Marie Merle, Vivio

“Aujourd’hui, la tablette est utilisée souvent chez soi, et c’est un moyen inédit d’explorer le monde virtuellement. Lire simplement des PDF statiques sur des appareils mobiles ne comblera pas les attentes émotionnelles des lecteurs. Une application de qualité permet de répondre à leurs goût digitaux. Par exemple, une application telle que The orchestra de TouchPress permet de découvrir un orchestre qui exécute différentes grandes partitions de musique, instrument par instrument, et le tout, filmé en multi caméra dans un environnement interactif.” Arzhur Caouissin

  1. Les smartphones sont vecteurs de transformation

Avec les smartphones, on peut atteindre les utilisateurs et les clients à tout moment : du matin au soir. Les souscriptions combinées provenant des magazines papiers et des magazines digitaux sont un bon moyen de fidéliser les lecteurs. L’édition numérique nécessite une approche différente de l’édition traditionnel puisque le comportement des utilisateurs n’est pas le même”. Christian Graf

“Beaucoup d’éléments sont à prendre en compte quand il s’agit de nouveauté dans le monde de l’édition. Tout d’abord l’accessibilité à l‘édition, que l’on peut atteindre sur différents supports (ordinateurs, tablettes et smartphones), et surtout avoir la possibilité de passer de l’un à l’autre de ces supports, tout en conservant le cours de sa lecture.” Patrick Dhont,  Le Nouveau Lire

“Dans 5 ans, 80% des contenus seront consommés sur des smartphones au détriment des PC et tablettes : c’est une tendance qui s’accélère et dont il faudra, plus que jamais, tenir compte dans le développement des solutions et interfaces proposées. Aujourd’hui, bon nombre d’applications présentent des interfaces beaucoup trop compliquées pour la majorité des utilisateurs.”  Alain Collard

  1. On ne peut pas faire l’impasse sur les médias sociaux

“Concernant les dernières tendances, il est important de se rappeler la possibilité de publier désormais sur Facebook Articles, Google News, Snapchat.” Christian Graf, CeeQoo

“Désormais le contenu est accessible partout (depuis toutes les plateformes et depuis tous les appareils), et mis à jour en temps réel. Ce que les magazines papier ne pouvaient pas faire. Le numérique permet d’apporter des compléments d’informations sous la forme d’images, de vidéos, de sons, et des liens de partage vers les réseaux sociaux.” Patrick Dhont

Et qu’en est-il du futur ?

Nous avons également demandé aux éditeurs quels étaient leurs plans et projets pour les 5 prochaines années :

  • Revenir au format papier

Et si on pouvait s’offrir des outils numériques à moindre coût pour permettre aux éditeurs de créer et de vendre des magazines papier de haute qualité ?

  • Réorganisation des équipes éditoriales

Pour être capable de créer le futur de la lecture numérique, différentes équipes (journalistes, développeurs, designers et programmeurs) devront travailler ensemble.

  • Objet et contenu connectés

Imaginez un contenu créé et diffusé en fonction de l’environnement du lecteur ? Un frigo qui propose une soirée cinéma-pizza ou une balance qui vous parle des derniers régimes alimentaires  quand vous vérifiiez votre poids ?

  • Un contenu animé préférable à une lecture statique

Les avancées technologiques permettront aux éditeurs de fournir de plus en plus d’expériences attrayantes et gage de fidélité.

  • Plus d’automatisation

Dans le futur, on verra plus de procédures automatisées : agrégation de contenu, publication générée à partir de flux d’informations, et le plus important, utiliser un système de publication numérique de qualité pour gérer une diffusion multicanale.

  • Lecture en diagonale

La façon dont on va lire ou écrire un contenu va changer pour permettre une lecture rapide. On parlera de lecture séquencée, c’est-à-dire plus synthétique (en se concentrant sur les titres, textes et résumés), et grâce à des boutons ad hoc, les lecteurs pourront accéder à d’autres informations ou à d’autres articles.

Remerciements

Nous souhaitons remercier tous les co-auteurs pour leurs temps, avis et prédictions pour le futur de l’édition numérique. Parmi nos éditeurs experts dans le domaine qui ont pris part : Arzhur Caouissin, Swipe & Swipe; Christian Graf, CeeQoo; Alain Collard, e-concept; Patrick Dhont, Le Nouveau Lire; Marie Merle Vivio.

  • Valuable information! Looking forward to seeing your notes posted. Thank you for sharing the nice article. Good to see your article.